Qu'est-ce que la propriété?

From Proudhon Library
Jump to: navigation, search

[original French]

TABLE DES MATIÈRES

  • Préface 01
  • CHAPITRE PREMIER. —Méthode suivie dans cet ouvrage. Idée d'une révolution 13
  • CHAPITRE II. — De la propriété considérée comme droit naturel. De l'occupation et de la loi civile comme cause efficiente du domaine de propriété. Définitions 37
    • § 1. — De la propriété comme droit naturel 39
    • § 2. — De l'occupation comme fondement de la propriété. 46
    • § 3. — De la loi civile comme fondement de la propriété 59
  • CHAPITRE III. — Du travail comme cause efficiente du domaine de propriété 70
    • § 1. — La terre ne peut être appropriée 73
    • § 2. — Le consentement universel ne justifie pas la propriété. 77
    • § 3. — La prescription ne peut jamais être acquise à la propriété 78
    • § 4. — Du Travail. — Que le travail n'a par lui-même, sur les choses de la nature, aucune puissance d'appropriation.. 85
    • § 5. — Que le travail conduit à l'égalité des propriétés 89
    • § 6. — Que dans la société tous les salaires sont égaux 97
    • § 7. — Que l'inégalité des facultés est la condition nécessaire de l'égalité des fortunes 103
    • § 8. — Que dans l'ordre de la justice le travail détruit la propriété 118
  • CHAPITRE IV. — Que la propriété est impossible 120
    • Démonstration. — Axiome , 122
    • Première Proposition. — La propriété est impossible, parce que de rien elle exige quelque chose 126
    • 2° Proposition. — La propriété est impossible, parce que là où elle est admise, la production coûte plus qu'elle ne vaut 133
    • 3° Proposition. — La propriété est impossible, parce que, sur un capital donné, la production est en raison du travail, non en raison de la propriété. 137
    • 4° Proposition. — La propriété est impossible, parce qu'elle est homicide 140
    • 5° Proposition. — La propriété est impossible, parce qu'avec elle a société se dévore 145
      • Appendice à la cinquième proposition : sur l'organisation du travail, l'inégalité des salaires et le paupérisme 153
    • 6° Proposition. — La propriété est impossible, parce qu'elle est mere de tyrannie loi
    • 7° Proposition. — La propriété est impossible, parce qu'en consommant ce qu'elle reçoit clic le perd, qu'en l'épargnant elle l'annule, qu'en le capitalisant elle le tourne contre la production 164
    • 8° Proposition. — La propriété est impossible, parce que sa puissance d'accumulation est infinie, et qu'elle ne s'exerce que sur des quantités infinies 169
    • 9° Proposition. — La propriété est impossible, parce qu'elle est impuissante contre la propriété 171
    • 10° Proposition. — La propriété est impossible, parce qu'elle est la négation de l'égalité 174
  • CHAPITRE V. — Exposition psychologique de l'idée de juste et d'injuste, et détermination du principe lu gouvernement et du droit 175
    • 1° Partie. —
      • § 1. Du sens moral dans l'homme et dans les animaux 176
      • § 2. Du premier et du second degré de sociabilité 180
      • § 3. Du troisième degré de la sociabilité 186
    • 2° Partie. —
      • § 1. Des causes de nos erreurs; origine de la propriété 196
      • § 2. Caractères de la communauté et de la propriété 202
      • § 3. Détermination de la forme de la société : conclusions 219

[English translation]

TABLE DES MATIÈRES

  • Préface 01
  • CHAPITRE PREMIER. —Méthode suivie dans cet ouvrage. Idée d'une révolution 13
  • CHAPITRE II. — De la propriété considérée comme droit naturel. De l'occupation et de la loi civile comme cause efficiente du domaine de propriété. Définitions 37
    • § 1. — De la propriété comme droit naturel 39
    • § 2. — De l'occupation comme fondement de la propriété. 46
    • § 3. — De la loi civile comme fondement de la propriété 59
  • CHAPITRE III. — Du travail comme cause efficiente du domaine de propriété 70
    • § 1. — La terre ne peut être appropriée 73
    • § 2. — Le consentement universel ne justifie pas la propriété. 77
    • § 3. — La prescription ne peut jamais être acquise à la propriété 78
    • § 4. — Du Travail. — Que le travail n'a par lui-même, sur les choses de la nature, aucune puissance d'appropriation.. 85
    • § 5. — Que le travail conduit à l'égalité des propriétés 89
    • § 6. — Que dans la société tous les salaires sont égaux 97
    • § 7. — Que l'inégalité des facultés est la condition nécessaire de l'égalité des fortunes 103
    • § 8. — Que dans l'ordre de la justice le travail détruit la propriété 118
  • CHAPITRE IV. — Que la propriété est impossible 120
    • Démonstration. — Axiome , 122
    • Première Proposition. — La propriété est impossible, parce que de rien elle exige quelque chose 126
    • 2° Proposition. — La propriété est impossible, parce que là où elle est admise, la production coûte plus qu'elle ne vaut 133
    • 3° Proposition. — La propriété est impossible, parce que, sur un capital donné, la production est en raison du travail, non en raison de la propriété. 137
    • 4° Proposition. — La propriété est impossible, parce qu'elle est homicide 140
    • 5° Proposition. — La propriété est impossible, parce qu'avec elle a société se dévore 145
      • Appendice à la cinquième proposition : sur l'organisation du travail, l'inégalité des salaires et le paupérisme 153
    • 6° Proposition. — La propriété est impossible, parce qu'elle est mere de tyrannie loi
    • 7° Proposition. — La propriété est impossible, parce qu'en consommant ce qu'elle reçoit clic le perd, qu'en l'épargnant elle l'annule, qu'en le capitalisant elle le tourne contre la production 164
    • 8° Proposition. — La propriété est impossible, parce que sa puissance d'accumulation est infinie, et qu'elle ne s'exerce que sur des quantités infinies 169
    • 9° Proposition. — La propriété est impossible, parce qu'elle est impuissante contre la propriété 171
    • 10° Proposition. — La propriété est impossible, parce qu'elle est la négation de l'égalité 174
  • CHAPITRE V. — Exposition psychologique de l'idée de juste et d'injuste, et détermination du principe lu gouvernement et du droit 175
    • 1° Partie. —
      • § 1. Du sens moral dans l'homme et dans les animaux 176
      • § 2. Du premier et du second degré de sociabilité 180
      • § 3. Du troisième degré de la sociabilité 186
    • 2° Partie. —
      • § 1. Des causes de nos erreurs; origine de la propriété 196
      • § 2. Caractères de la communauté et de la propriété 202
      • § 3. Détermination de la forme de la société : conclusions 219

page links

01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99

100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199

200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225

pdf link