Pologne/04

From Proudhon Library
Jump to: navigation, search
Pologne/02 Pologne/04

[3 (4)]

[original French]

de la formation et de l’évolution des états. En deux mots, la philosophie de l’histoire est encore dans l’enfance : tant le progrès de la raison générale est lent, tant en matière du politique et d’histoire, il faut de générations pour asseoir une expérience, recueillir une observation, se formuler un aphorisme ! On parle de jugements de la postérité. Mais quelles sont les règles de ces jugements ? En vertu de quels principes la postérité rend-elle ses sentences ? A quoi reconnaître la validité d’un verdict, à travers le chaos de tant de récits de dispositions contradictoires ? Savons nous que pensée en définitive de l’état de Charlemagne et de Charles [ ] qui croire, de Michelet ou de Voltaire, [ ] le siècle de Louis XIV ? Sir Walter Scott écrit un réquisitoire contre Napoléon ; M. Thiers, tout en s’efforçant de rester impartial, eu fait le panégyrique. Auquel des deux ajouter []oi ? La vérité est-elle dans celui-ci ou dans celui-la , ou dans tous les deux, ou bien encore entre le deux ?...

J’ai lu, dans ma vie, une certaine quantité d’ouvrages historique : mémoriser biographies, monographies, tableaux chronologiques, histoires narratives, [ ]positivés politiques, ecclésiastiques, militaires, [ ], compilation d’annales, recueil de pièce diplomatiques histoires, a [ ]urage du peuple et de la jeunesse etc. Je ne crois pas flatter mes contemporaines en disant que notre siècle a produit en ce genre une foule d’excellents écrits pour les quels mon admiration est d’autant plus [ ] que je me sensé moins capable d’en approcher. Mais [ ] ne m’accuse pas non plus de présomption si j’ajoute que l’histoire, connu comme Instruction judiciaire, perpétuelle, des nations et de l’humanite la seule en [dernière ?] analyse, qui puise servir à l’instruction et à la [ ] des masses, fournir des règles au publicité, et [ ] l’homme d’etat

[English translation]