Pologne/03

From Proudhon Library
Jump to: navigation, search
Pologne/02 Pologne/04

[2 (3)]

[original French]

et révolutionnaire, qui les oublie ; et ils demandent à été rétabli dans leur indépendance et dans leurs frontières de 1772. Parmi les publicistes, les unes, bien qu’ils reconnaissent l’absurdité de l’ancien gouvernement de Pologne et qu’ils passent condamnation sur son histoire, appuient la réclamation : comme se l’on pouvait ressusciter, ad libitum, une nationalité ; des autres, tout en témoignant de leur sympathie pour un peuple malheureuse, jugent la chose impraticable, et conseillent le résignation. Quand aux promoteurs actifs de la restauration polonais, si quelques-uns soit de bonne foi, le [ ] en majorité, gens de partie, chercheurs d’aventures, intrigants sans principes, politique de clubs et cabarets, n’a d’autre but que de satisfaire sa vanité ou son ambition. Comme dans toutes les questions [ ] obscures, l’ignorance et le charlatanisme ont pris ici la place du sens commun ; et l’on n’est pas peu étonné de voir des hommes d’opinion contraires, s’appuyant sur des considérations qui l’autre détruisent, démocrates et oligarques, chrétien et [ ], plébéiens et nobles, demander avec un égal acharnement la reconstitution du royaume, selon les un, de la république, selon des autres, de Pologne.

Disons, enfin, que ce que l’on demande pour la Pologne, ou l’a voulu pour la Grèce ou l’Italie, ou se réclame pour la Hongrie, la Bohême, l’Irlande, l’Écosse peut-être : c’est la mode aujourd’hui, en politique, de vouloir de faire les agglomérations unitaires, et de [ ] sur pied les états abolis. Cela s’appelle principe de nationalité.

C’est donc, pour chaque peuple déchu, un [ ] qu’il s’agit d’instruire une enquête internationale à faire, qui exige avec des lumières [ ] la [ ] des [ ] et de dix ou quinze [ ] d’histoire !

§2.— L’histoire conçue comme une instruction judiciaire.

Pour juger une pareille cause, il faut les principes. Par malheur, depuis tout de siècles qu’elle [ ] les faits et gestes des nation, l’histoire n’est point encore parvienne à déterminer des lois générales, lois qui ne sont autres évidemment que celles

[English translation]

and revolutionary, who forget them; and they demand to be reestablished i their independence and with their borders of 1772. Among the publicists, some, although they recognize the absurdity of the former government of Poland et qu’ils passent condamnation sur son histoire, appuient la réclamation : comme se l’on pouvait ressusciter, ad libitum, une nationalité ; des autres, tout en témoignant de leur sympathie pour un peuple malheureuse, jugent la chose impraticable, et conseillent le résignation. Quand aux promoteurs actifs de la restauration polonais, si quelques-uns soit de bonne foi, le [ ] en majorité, gens de partie, chercheurs d’aventures, intrigants sans principes, politique de clubs et cabarets, n’a d’autre but que de satisfaire sa vanité ou son ambition. Comme dans toutes les questions [ ] obscures, l’ignorance et le charlatanisme ont pris ici la place du sens commun ; et l’on n’est pas peu étonné de voir des hommes d’opinion contraires, s’appuyant sur des considérations qui l’autre détruisent, démocrates et oligarques, chrétien et [ ], plébéiens et nobles, demand with an equal determination the reconstitution of the kingdom, according to some, or of the republic, according to the others, of Poland.

Let us say, finally, that what is demanded for Poland, ou l’a voulu pour la Grèce ou l’Italie, ou se réclame for Hungary, Bohemia, Ireland, Scotland perhaps: c’est la mode today, in politics, de vouloir de faire les agglomérations unitaires, et de [ ] sur pied les états abolis. That is called the principle of nationality.

C’est donc, pour chaque peuple déchu, un [ ] qu’il s’agit d’instruire une enquête internationale à faire, qui exige avec des lumières [ ] la [ ] des [ ] et de dix ou quinze [ ] d’histoire !

§2.— History understood as a judicial inquiry.

In order to judge such a cause, we require principles. Unfortunately, depuis tout de siècles qu’elle [ ] les faits et gestes des nation, l’histoire n’est point encore parvienne à déterminer des lois générales, lois qui ne sont autres évidemment que celles