Du principe de l'art/331

From Proudhon Library
Jump to: navigation, search
Du principe de l'art/330 Du principe de l'art/332

[original French]

un homme qui arrivait pour la première fois dans une ville, dans un simple village, était d'en visiter les églises; c'étaient, avec les hôtels de ville, les seuls monuments d'art qui eussent de l'intérêt.

Qu'on ne s'étonne pas du développement qu'a pris l'art religieux à toutes les époques, sans distinction de genre, architecture byzantine, gothique ou gréco-romaine, peinture, statuaire, musique : c'est de tous les arts celui qui, aux époques de foi, saisit, intéresse, touche le plus vivement les masses.

Dans l'Église, dans la religion, tout est poésie et musique. Il y a un poëme, sorte de drame lyrique, j'ai presque dit d'opéra, pour chaque jour de l'année, avec u» chant approprié. Toutes les célébrations se chantent, A vent, Noël, Carême, la passion de Jésus-Christ, sa résurrection, son ascension, l'institution de l'Eucharistie, l'assomption de la Vierge, la commémoration des saints. Il y a une mélopée pour la prière ou uater, une autre pour la profession de foi ou credo, une autre pour la consécration ; il y a un office des morts, un office du mariage, un office de la première communion.

La franc-maçonnerie a des gestes, des signes, des batteries, des formules.

L'armée a des sonneries, des fanfares pour toutes les actions du soldat : la diane ou le réveil, le rappel, l'assemblée, la générale, le pas ordinaire, le pas accé-

[English translation]

a man who came for the first time in a city in a single village, was to visit the churches were, with town halls, the only monuments of art that had an interest.

Not surprising that development has taken the religious art in all times, irrespective of gender, architecture, Byzantine, Gothic and Greco-Roman painting, sculpture, music is of all arts who, in times of faith takes, interested, more strongly affects the masses.

In the Church, in religion, everything is poetry and music. There is a poem, a kind of lyrical drama, I almost said an opera, for each day of the year, with an appropriate song. All celebrations are sung: Advent, Christmas, Lent, the Passion of Jesus Christ, his resurrection, his ascension, the institution of the Eucharist, the Assumption of the Virgin, the commemoration of saints. There is a chant for the prayer or uater, another for the profession of faith or creed, another for the consecration there is a burial service, an Office of marriage, an Office of the First Communion.

Freemasonry has its gestures, signs, batteries, formulas.

The army has chimes and fanfares for all the actions of the soldier: reveille, or waking; recall to the meeting, the general, the quick march, the double march,