Contradictions politiques/106

From Proudhon Library
Jump to: navigation, search
Contradictions politiques/105 Contradictions politiques/107

[original French]

Ce mouvement a pour cause la polarité, si j'ose ainsi dire, ou antinomie des notions sur lesquelles repose le système politique, et qui créent en lui une agitation ou mouvement perpétuel.

Cette autokinèsis constitue la vie sociale. Le mouvement est-il régulier, comme le pouls de l'homme en santé? On peut dire que la société se porte bien : son gouvernement s'exerce dans des conditions normales ; elle possède la vie heureuse. Malheureusement, nous avons vu que ce cas a été jusqu'à présent fort rare, si tant est qu'il se soit jamais présenté. Notre activité est fiévreuse, pleine d'emportement; tous nos établissements politiques , quelque soin que nous prenions de les équilibrer, sont toujours instables, à tel point que ce vertige gouvernemental, véritable pénitentiaire des nations, a paru à d'éminents esprits la condition providentielle ou fatale, on ne sait lequel, de notre existence terrestre.

Il s'agit de savoir une bonne fois à quoi nous en tenir sur cette prétendue damnation; si l'arrêt prononcé contre nous est irrévocable ; si ce

[English translation]

This movement is caused by the polarity, if I may say, or contradiction of the concepts on which the political system, and create in him a perpetual motion or agitation.

This autokinesis constitutes social life. Is this movement as regular as the pulse of human health? One can say that society is doing well: its government is under normal conditions, it possesses a happy life. Unfortunately, we have seen that this case has so far been rare, if it has ever been present. Our activity is feverish, full of passion; all our political establishments, much as we take care to balance them, are always unstable, such that the turbulence of government in which nations are trapped has appeared to some eminent minds to be the providential or fatal condition -- it is unclear which -- of our earthly existence.

It is a matter of knowing, once and for all, where we stand with respect to this putative damnation; if our sentence is irrevocable; if this